Routiers et reconfinement : la fermeture des relais routiers inquiète !

Lors du premier confinement, les chauffeurs routiers ont travaillé dans des conditions indignes. Déjà à cette période, les syndicats pointaient les conditions de travail déplorables.

En effet, la fermeture des relais routiers qui leur assurent un point hygiène, restauration ne leur permettait pas de travailler dignement.

Lors du reconfinement, le gouvernement prend les même mesures. Celles-ci inquiètent fortement la profession dont les syndicats.

Aussi, dans un communiqué commun, plusieurs syndicats routiers réclament des conditions de travail dignes.

Aussi, les syndicats  précisent «Si nous ne sommes pas entendus rapidement, un mouvement va être coordonné en fin de semaine pour une action qui pourrait être lancée la semaine prochaine».

En effet, ils expliquent «On a laissé les stations-service ouvertes, mais pas les relais routiers, où les gars peuvent manger, se laver, se reposer, en particulier sur les nationales où les stations sont plus rares. Nous demandons leur réouverture, pour que la deuxième ligne que nous représentons puisse vivre et travailler normalement».

De même, la FNTR, l’UNOSTRA, l’Union TLF et OTRE lancent un appel national pour recenser les points d’accueil ouverts aux routiers en France. Les infos seront relayés par les fédérations patronales et les réseaux sociaux.