Le TRM est-il concerné par le couvre-feu ?

Couvre-feu

Face à la situation sanitaire qui se dégrade, le gouvernement décide d’imposer un couvre-feu. En effet, celui-ci entre en vigueur dès le 17 octobre dans neuf métropoles françaises. Le couvre feu concerne quelles villes et quelles sont les exceptions ?

Couvre-feu : les métropoles

A partir du 17 octobre, les déplacements seront réduits dans certaines métropoles françaises. Ce sera le cas à Lyon, Toulouse, Lille, la région Ile-de-France, Saint Etienne, Montpellier, Grenoble, Marseille et Rouen. En effet, en raison du couvre-feu les déplacements entre 21 heures et 6 heures seront interdits (sauf exceptions).

Attestation dérogatoire pour circuler

Pendant 6 semaines, il faudra une attestation dérogatoire pour circuler. Les déplacements sans justification écoperont d’une amende de 135 euros. Le chef de l’état instaure le couvre-feu pour 4 semaines minimum.

L’attestation de déplacement sera téléchargeable sur le site internet du gouvernement, ou sur le site du ministère de l’Intérieur.

Couvre-feu : le TRM est-il concerné ?

Depuis l’allocution d’Emmanuel Macron on sait qu’un couvre-feu entre en vigueur le 17 octobre dans certaines métropoles. Le TRM est-il concerné par ces restrictions ?

Pour l’instant, voici les motifs valables qui permettent de circuler pendant le couvre-feu :

  • Le travail (travailleurs de nuit, horaires décalés)
  • Un motif de santé, l’achat de médicament dans une pharmacie de garde
  • Le déplacement familial pour aider une personne dépendante
  • La promenade d’un animal de compagnie
  • La prise d’un moyen de transport (avion, train).

Finalement, le TRM circulera pendant le couvre-feu. Cependant, le flou réside sur la dérogation qui reste valable 1 heure.