Les transporteurs de l’Est pointés du doigt par l’OTRE

OTREDans un billet intitulé L’invasion vient de l’Est daté du 7 juin 2013, l’Otre lance une procédure d’alerte sur les transporteurs de l’Est qui inondent le marché français et européen avec leurs tarifs low cost et leurs conditions de travail inacceptables.

En Belgique, le quotidien Lesoir.be relatait que certains routiers belges avaient l’intention d’intenter des actions  pour « entraver les mouvements des tracteurs immatriculés dans les pays de l’Est (Roumanie, Bulgarie, Pologne pour l’essentiel mais aussi les Etats baltes) lorsqu’ils tractent des remorques immatriculées en Belgique. De même, le groupe vise les patrons belges de sociétés de transport qui se sont délocalisés à l’Est, ont immatriculé leurs tracteurs et remorques en Bulgarie ou en Roumanie pour échapper à l’impôt et aux lois sociales « .

Dans son billet, l’Otre rappelle que « Si le gouvernement ne veut pas avoir à faire face à ce type de regroupements qui décident de se faire justice. L’OTRE a décidé de lancer une procédure d’alerte auprès des transporteurs afin d’apporter le plus souvent possible des informations et des preuves aux autorités sur des pratiques illégales de transport, que ce soit du cabotage, du transport léger non autorisé… Et demander des comptes sur l’application de la loi et les sanctions appliquées. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *