Le ministre des transports prône le droit et l’intérêt national

C’est sur France Inter que le ministre des transports, Frédéric Cuvillier s’est exprimé à propos de l’attribution du marché public du centre d’appels du Syndicat des transports de la région Ile de France à un prestataire installé au Maroc B2S qui avait déclenché une vive polémique et menaçait 80 emplois en France.

Pour le ministre des transports Frédéric Cuvillier, il faut faire « correspondre le droit et l’intérêt national » en précisant « Quand il y a une commande publique, nous devons être attentifs à ce qu’il n’y ait pas délocalisation d’emplois, ne pas avoir recours à la délocalisation si elle n’est pas indispensable« .

Ce mardi, le ministre du Redressement Productif Arnaud Montebourg a annoncé devant l’Assemblée Nationale que « L’autorité chargée des transports en Ile-de-France, le Stif, a décidé de reconsidérer l’appel d’offres qui a conduit à délocaliser un service d’assistance téléphonique au Maroc« .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *