Le transport logistique impactés par la mobilisation contre la loi travail

transport logistique impactésDans son actualité, l’OTRE relate que le transport  logistique sont impactés par la mobilisation contre la loi travail et les conséquences sont préjudiciables pour les PME du secteur ce qui risque de profiter aux transporteurs low cost même si le gouvernement laisse envisager une fin de crise de carburant.

Hausse des prix du carburant

Pour commencer, le blocage des sites pétroliers et portuaires a entrainé une pénurie de carburant et la conséquence directe a été l’augmentation des prix du carburant à la pompe de 6,61% en une semaine. Dans le relevé du 30 mai du ministère de l’Ecologie et de l’Energie, les prix des carburants à la pompe ont augmenté en moyenne le litre de gazole était à 1,174 euro (+4,7 centimes), le sans plomb 95 était affiché à 1,368 euro le litre (+3,6 centimes) et le sans plomb 98 était affiché à 1,429 euro le litre (+4 centimes). L’OTRE précise que pour les transporteurs, l’augmentation du prix du carburant pourra difficilement être répercuté sur le coût du transport, de façon équitable.

Transport logistique : transporteurs low cost ?

De plus, sur le plan logistique, les retards de livraison devront être comblés et l’OTRE se demande « Sommes-nous sûrs que ce sont les transporteurs français et les conducteurs français qui bénéficieront de ce surcroit de travail temporaire ? Ou bien est-il à craindre que ce soit une fois de plus, les transporteurs étrangers à bas coût dont les amplitudes de travail et la productivité sont bien supérieures à celles des nationaux ? »En effet, il est à craindre que pour combler les pertes et les retards, de nombreuses entreprises utilisent des transporteurs low cost pour limiter les coûts.

Perte du chiffre d’affaire

Pour les PME dépendant de l’activité portuaire et dépendant du secteur notamment au Havre, les conséquences liées aux blocages laissent présager une perte importante du chiffre d’affaire et l’organisation patronale demande « À qui présenter la facture et demander le remboursement de la perte de chiffre d’affaire ? »

Le 31 mai, le Medef a appelé les entreprises touchées par les blocages contre la loi travail à porter plainte pour « délit d’entrave à la liberté du travail ». Dans le communiqué de l’organisation patronale, on peut lire : « Face à la persistance d’une démarche assumée et revendiquée de blocage de l’économie française, le Medef incite toutes les entreprises de France dont le fonctionnement est perturbé voire paralysé par ces blocages, à déposer plainte au titre de l’article 431-1 du Code pénal qui prévoit le délit d’entrave à la liberté du travail ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *