Crise loi travail, l’OTRE demande un plan d’aide au gouvernement

projet de loi reforme du travail

crise loi travail : plan d’aide au gouvernement par l’OTRE

L’OTRE demande un plan d’aide au gouvernement pour venir en aide aux PME qui ont leur activité bloquée ou à l’arrêt estimant que le transport logistique impactés par la mobilisation contre la loi travail.

Dans un communiqué de presse daté du 1er juin, l’OTRE explique que « Dans le conflit engagé par deux organisations syndicales avec l’État, ces dernières, au-delà des blocus de sites pétroliers, ont décidé d’empêcher l’accès aux principaux ports français. Cette situation, que la crise logistique du carburant a recalée au second plan, dure depuis plus de quinze jours.
Ces blocages portuaires ont entraîné de grosses perturbations pour les entreprises de transport routier dont les activités sont liées aux activités portuaires. Sur les blocus les plus importants, à savoir le port du Havre, certaines PME ont même dû cesser toute activité depuis deux semaines ! Et si la situation est particulièrement délicate pour les entreprises travaillant sur le port du Havre, elle se retrouve de même sur les autres ports français : Marseille, Saint-Nazaire, La Rochelle. »

Ce qui inquiète fortement l’OTRE c’est que le mot d’ordre de l’intersyndicale reste l’amplification de la grève dans le privé comme dans le public, notamment ce jeudi où de nouvelles manifestations sont programmées.

Pour pallier aux lourdes pertes financières de nombreuses PME « l’OTRE a demandé au gouvernement, par la voie du secrétaire d’État aux transports et au cours de la réunion de suivi de la logistique pétrolière ce matin, que soit débloqué dans les plus brefs délais un plan d’aide financière aux entreprises concernées.
Le directeur de cabinet du ministre a répondu que le nécessaire serait fait pour se rapprocher du ministère des finances et de l’économie et d’envisager une telle aide. »

Pour conclure, L’OTRE insiste sur le fait qu’ «  il en va de la survie de très nombreuses entreprises de transport routier, à commencer par celles liées aux activités du grand port du Havre. » et attend une réponse favorable du gouvernement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *