Echec des NAO, le constat de la FNTR, TLF et UNOSTRA

FNTRDans un communiqué commun daté du 10 février, les organisations patronales TLF, FNTR et UNOSTRA ont déploré l’échec des NAO en précisant « le décalage entre les postures syndicales et les intérêts des salariés« .

Le constat d’échec des NAO prive les salariés :

  • d’une revalorisation des taux horaires minima à l’embauche de 1 à 2% selon les coefficients
  • d’une réduction de 40% de la période de carence maladie
  • d’une prise en charge de la mutuelle conventionnelle passant de 0,5% à 0,6% du plafond mensuel de la sécurité sociale (PMSS)
  • d’une augmentation de la garantie annuelle de rémunération (GAR) de 3 à 4%.

Pour les fédérations patronales, l’échec des NAO sur 2 ans à priver les salariés « d’une augmentation des taux horaires minima à l’embauche de 2% en moyenne« . Pour conclure le communiqué, TLF, la FNTR et UNOSTRA le patronat du transport routier estime que les organisations syndicales « scient la branche sur laquelle elles sont assises« .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *