L’OTRE refuse de poursuivre les négociations sur les salaires dans le déménagement

OTREDans un communiqué de presse, l’OTRE a annoncé son refus de poursuivre les négociations sur les salaires dans le secteur transport déménagement et appelle les syndicats à revoir leur position dans l’intérêt des salariés du secteur, peu après la commission paritaire mixte qui s’est tenue le 11 février dernier.

L’OTRE déplore dans ce communiqué que les organisations syndicales du secteur refusent de négocier sur la  » pénibilité, la protection sociale, voire la lutte contre le travail illégal  » ou encore les négociations sur la « formation professionnelle » tant que la situation dans le transport routier de marchandises resterait au point mort (NAO).

Pour rappel, suite à l’échec des négociations sur les salaires dans le TRM, les syndicats avaient annoncé de nouvelles actions pour tenter de faire plier le patronat dont le boycott des négociations transversales, ce qui fut le cas lors des négociations sur les salaires dans le déménagement.

Pour le vice-président de la CSD (chambre Syndicale du Déménagement) Thierry Gros : « En cette période de crise économique, il est impensable de refuser de dialoguer sur des sujets aussi fondamentaux pour nos salariés et pour l’avenir de nos professions » et condamne fermement ce chantage imposé par les organisations de salariés.

Dans un communiqué commun, les syndicats (CGT, FO, , CFTC, CGE et la CFDT Route) ont déclaré « que seule l’unité syndicale pourra faire plier le patronat« .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *