Transport routier : la fiscalité sur le gazole sera alourdie (PLF 2020)

Hausse fiscalité gazole actée (OTRE)

La fiscalité sur le gazole sera alourdie pour le transport routier. En effet, le 18 décembre, les députés adoptaient l’article 19 du PLF 2020. Ainsi, le gouvernement opte pour la réduction de 2 centimes par litre du remboursement partiel de la TICPE.

L’OTRE déplore ce « passage en force du gouvernement » de taxer les entreprises de transport françaises. Pour rappel, le Sénat supprimait cet article 19 pour ne pas alourdir la fiscalité des transporteurs.

Aussi, sur Twitter, Aline Mesples interpellait Gérard Darmanin qui s’insurgeait de la concurrence déloyale des buralistes. Ainsi, on pouvait lire « Mr le Ministre trouvez vous normal d’alourdir la fiscalité des transporteurs français et de favoriser les transporteurs étrangers ? Étrange ! Deux poids deux mesures ? Serions nous les bannis de votre gouvernement ? Visiblement oui !« .

Pour finir, l’OTRE affiche sa détermination à protéger les entreprises du TRM. Cependant, l’OTRE prend note des engagements verbaux. En effet, la hausse de la fiscalité sera augmentée à partir de 2022. Ensuite, le remboursement de la TICPE sera accéléré en 2020, un gazole professionnel pour 2021 et signature d’un accord de transition énergétique de la filière.

Aussi, l’OTRE « exige que les trois premiers points fassent l’objet d’un accord préalable dès janvier 2020 (Acte 1), prérequis à l’ouverture du débat sur un accord de filière sur la transition énergétique que l’OTRE réclame depuis plus d’un an (Acte 2). »