blocage routier, FO transport interpelle le préfet du calvados

Le blocage routier en Normandie perturbe l'approvisionnement des stations services

Le blocage routier en Normandie perturbe l’approvisionnement des stations services

Les blocages routiers en France depuis plusieurs jours perturbent l’approvisionnement en gazole de certaines stations services. La situation est particulièrement tendue dans l’ouest de la France où il devient difficile de trouver de l’essence pour son véhicule. En Normandie FO Transport dénonce des tentions et s’interroge sur la situation. Dans une lettre ouverte au préfet du Calvados FO Transport revient sur certains événements qui se seraient produits durant le blocage du périphérique de Caen.

La lettre ouverte de FO Transport par l’intermédiaire de M. Christophe HENRY préfet du Calvados est la suivante :

M .le Préfet du Calvados, je tiens à dénoncer votre comportement lors de notre blocage du périphérique de Caen, et les éléments troublant quant à certaines situations. En effet, dans la nuit de mardi à mercredi 18 mai, vers 01h00 du matin, alors que je gardé le barrage des camions, j’ai aperçu 3 silhouettes toutes vêtue de noir du haut en bas, se faufiler entre les véhicules PL, 2 mns après un conducteur routier est arrivé en criant que son camion et sa remorque venait d’être tagués. Je suis allé trouver la centaine de jeunes et les personnes de « nuit debout », qui étaient occupés à regarder un film sur la pelouse du centre routier. Je leur ai expliqué la situation, quelques jeunes ont essayés de retrouver les 3 personnes que j’avais aperçu, sans succès. J’ai dit à ces jeunes et aux personnes de « nuit debout » que cela se passerai forcément très mal le matin avec les conducteurs routier, ils l’ont bien compris et ont pris l’initiative de nettoyer tous les véhicules tagués, et ils ont réussi. Ils sont ensuite partis, et revenus encore plus nombreux vers 9h00 mercredi matin. Ils m’ont expliqués que les forces de l’ordre venaient de les expulser de la salle amphi qu’ils occupés depuis plusieurs semaines. Je me suis demandé à ce moment là ce qui se serait passé si les tags n’avaient pas été nettoyés ? Connaissant les conducteurs routiers, pour pratiquer moi même cette profession, cela aurait fini en pugilat ! Ensuite, et la ça vous concerne directement, je suis allé trouvé vos représentants, qui nous accompagnent systématiquement sur ces opérations de blocages, pour les informer que, comme nous le faisions l’année dernière lors des même blocages, nous allions relâcher les camions présents et en bloquer de nouveaux, afin de limiter les excès de colère de certains conducteurs étrangers qui représentaient environ 40% des conducteurs routiers bloqués. Et la, à ma grande surprise, vos représentants nous ont opposé VOTRE refus catégorique de rétablir la circulation, et même de lever la déviation si nous lâchions les camions présents.En clair, si nous voulions continuer notre blocage, c’était avec les conducteurs routiers étrangers excédés, présents depuis la veille, face à environ 150 étudiants et personnes de la nuit debout.Je me suis forcement demandé si certains n’avait pas intérêt à créé cette situation, et ce qu’il pouvait en espérer ? Force Ouvrière Transports, dans un soucis de sécurité, à donc décidée lors de son AG de lever le camp mercredi 18 mai  en soirée, afin de ne pas laisser une situation éventuellement dégénérer et opposer, comme certains pouvaient peut-être l’espérer,  les routiers aux étudiants et les personne de nuit debout.

Christophe HENRY  Coordinateur F.O Transports Normandie

La préfecture du Calvados n’a pas encore réagit à cette interpellation de FO Transport Normandie. Les tensions entre la population, les différents corps de métiers et l’état deviennent de plus en plus importantes. La passage en force avec le 49.3 de la loi El Khomri /  Valls / Macron soutenue par François Hollande n’a pas aidé à apaiser a situation et faire retomber les tensions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *