Concurrence déloyale, la FNTR et BGL plaident pour une solution européenne

FNTR

La concurrence déloyale du transport routier est un véritable problème européen. Après avoir travaillé en étroite collaboration avec son homologue italien CONFTRASPORTO en faveur d’un régime de travailleur hautement mobile à Bruxelles, c’est avec son homologue allemand BGL que la FNTR plaide pour une solution européenne pour le transport routier.

Le constat de la FNTR et de BGL est simple : « On constate le stationnement permanent de flottes de véhicules en dehors de leur pays d’établissement, par exemple dans les ports fluviaux, maritimes ainsi que dans les gares de transport combiné. Des mesures prises dans quelques Etats membres de l’Union européenne ces derniers mois, comme l’introduction du salaire minimal ou l’obligation de passer le repos hebdomadaire régulier en dehors de la cabine, restent insuffisantes et inefficaces sans une action commune au niveau de l’Union européenne. »

Pour la FNTR et le BGL « Il s’agit donc de distinguer plus précisément entre la libre prestation de services de transport et l’obligation d’établissement. » et pointent du doigt qu’il existe des moyens pour lutter contre la concurrence déloyale comme le tachygraphe digital qui permet de déterminer le lieu d’activité principal du véhicule.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *