Le CFA en danger pour FO Transport

Avenir du CFA reste incertain

Le Congé de Fin d’Activité (CFA) est un acquis social et attractif de la profession ». Le CFA permet aux conducteurs (marchandise, voyageur, déménagement, convoyage de fonds) ayant une ancienneté suffisante de cesser le travail 5 ans avant l’âge légal, en conservant 75% du salaire brut jusqu’à la retraite effective. Cependant, l »employeur doit compenser chaque départ par une embauche en CDI. Depuis son lancement en 1997,  le CFA a bénéficié à près de 35.000 personnes.

Le CFA : Congé de Fin d’Activité

Suite à la nouvelle réforme des retraites, FO Transport estime que le CFA en danger. En effet, d’après l’accord tripartite du 19 avril 2017, le CFA était en sursis jusqu’en 2020. De plus, dans un courrier, Jean-Baptiste Djebbari confirmait la contribution de l’état pour une durée de trois ans. D’après FO Transport, une zone d’ombre reste à éclaircir : quand démarrent les 3 ans ?

De plus, l’organisation syndicale s’inquiète sur la future négociation sous tutelle de l’Etat. Concrètement, la « contre-réforme des retraites » mobilise les troupes.

CFA en danger pour FO Transport

Pourquoi FO Transport et Logistique UNCP, le CFA est en danger. Pour l’instant, il n’existe aucun écrit concernant les trois années à venir. Ensuite, la future négociation se fera sous tutelle de l’état avec l’aspect financier en ligne de mire. Le patronat routier (FNTR et TLF) veulent dénoncer les accords jugés trop onéreux (60% part patronale, 40% salariale). Pour finir, FO Transport déclare que la réforme des retraites aura des conséquences et le CFA reste incertain. La mobilisation du 5 décembre reste d’actualité !