Le label  Objectif CO2  officialisé

label objectif CO2

Label objectif CO2 dans le transport routier

Le label objectif CO2 officialisé ce 18 mai, peut on lire dans le communiqué de presse de TLF, UNOSTRA et la FNTR. Le label Objectif CO2 a pour objectif de récompenser et valoriser les performances des entreprises de transport routier de marchandises en matière de réduction de leur empreinte carbone. Ce dernier était attendu depuis plusieurs mois et constitue une réponse de la Profession à une problématique majeure en matière d’engagement environnemental. De plus, il permet aussi au transport routier, dans un contexte de multiplication des systèmes de certification et de labellisation, de disposer d’un label crédible et reconnu par tous.

Une démarche globale

Pou rappel, depuis 2008, la Profession est aux côtés de l’ADEME pour déployer la démarche « Objectif CO2-Les transporteurs s’engagent ». Dans le communiqué, il est précisé « Celle-ci est née avec la création de la Charte d’engagement de réduction des émissions de CO2. Charte adoptée aujourd’hui par plus de 1500 entreprises du secteur et qui a permis de générer une réduction de plus de 1 million de tonnes de CO2. Mais, pour aller encore plus loin et s’inscrire dans une logique de performance, la Profession, l’ADEME et le ministère du Développement Durable ont oeuvré à la mise en place d’un label spécifique aux entreprises de transport routier.

Pourquoi un Label Objectif C02 ?

Pour répondre aux différentes réglementations en matière d’affichage CO2, mais aussi aux politiques locales de lutte contre la pollution, notre secteur doit pouvoir disposer d’outils qui reconnaissent et valorisent la réduction de son empreinte carbone. Le label permet donc d’attester, sur des bases objectives, validées par un audit indépendant et dans le cadre d’une action soutenue par l’Etat, les performances environnementales de l’entreprise de transport. Le label s’appuie sur le référentiel HBEFA* reconnu au niveau européen. Il crée également une dynamique globale Objectif CO2 : de la démarche de reconnaissance du progrès avec la « Charte », à l’atteinte d’un niveau de performance avec le « Label ».

Un secteur engagé

En matière de développement durable, le transport routier n’est plus un problème, il est une solution. Oui le secteur est en capacité de réduire par lui-même ses émissions de gaz polluants. Pour rappel, les émissions de CO2, par tonne transportée, ont baissé de 25% depuis 1995. Les poids lourds ne représentent aujourd’hui que 6,7% des émissions françaises de CO2. Et les efforts se poursuivent avec le mix énergétique : à chaque transport, son énergie […] ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *