Le transport de voyageurs entendu par la ville de Paris

mobilisation-autocars-a-pars-le-20-decembre-2016

Le transport de voyageurs entendu par la ville de Paris

Suite à la mobilisation importante qui s’est déroulé à Paris le 20 décembre dernier, le transport de voyageurs a été entendu par la ville de Paris. Dans un communiqué de presse, l ‘OTRE annonce que la ville de Paris « s’engage à apporter des réponses concrètes dans le premier semestre 2017 ». Pour la FNTV, la mobilisation des autocars est un succès historique.

Pour rappel, la FNTV, l’UNOSTRA et l’OTRE avaient appelé à la mobilisation le transport de voyageurs pour protester contre la politique de Paris concernant la transition énergétique et la gestion du stationnement intra-muros et dire non à la suppression de l’autocar en 2020.

Le rassemblement de plus de 300 autocars « a permis finalement d’obtenir en fin de journée une réunion de concertation avec les représentants de la municipalité parisienne. Une délégation des fédérations organisatrices de la manifestation a été reçue en fin de journée par Jean François MARTINS, maire adjoint d’Anne HIDALGO, chargé du tourisme. »

Au cours de la réunion, « la profession a pu souligner qu’elle n’était pas le défenseur des motorisations diesel. Conscient des enjeux environnementaux, elle s’est engagée depuis de nombreuses années dans des démarches vertueuses et responsables, notamment par le renouvellement de son parc autocars au profit de motorisations présentes sur le marché mais dont les performances énergétiques sont reconnues. Elle a surtout rappelé, qu’en l’absence d’offre alternative au diesel pour les autocars de tourisme, l’échéance fixée à 2020 pour interdire toutes les motorisations diesel est totalement impossible. La mise en œuvre d’un calendrier réaliste et progressif de sortie du diesel s’impose donc logiquement. »

Jean François MARTINS « après avoir réaffirmé la ligne politique de la maire de Paris d’exclure toutes les motorisations diesel à terme, s’est dit lucide sur l’état du marché de l’offre des constructeurs en matière de motorisation alternatives au diesel pour les autocars de tourisme. En conséquence, une réponse dans le premier semestre 2017 pour les Euros V et VI sera apportée quant à l’autorisation de circuler dans la capitale du delà de 2020. La ville de Paris a besoin de ce délai pour dresser un premier bilan de la mise en place des vignettes Crit’air et d’une zone à circulation restreinte au premier semestre 2017.

Sur la problématique du stationnement, un engagement de simplification et de remise en cohérence des modalités de paiement du stationnement des autocars de tourisme est acté. La modulation en fonction des normes environnementales des véhicules sera maintenue.

La profession se satisfait des engagements pris par la municipalité parisienne mais elle sera particulièrement vigilante dans les prochains mois, au respect des annonces faite par la ville de Paris. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *