Le transport routier de voyageurs mobilisé à Paris le 20 décembre

Le transport routier de voyageur en colère

Le transport routier de voyageur en colère

Le transport routier de voyageurs mobilisé à Paris le 20 décembre prochain pour dire non à la politique menée par le maire de Paris pour janvier 2017, peut-on lire dans le communiqué de presse de l’OTRE. En effet, à compter du 2 janvier 2017 les tarifs de stationnements pour autocars seront en augmentation de 30 à 60% en fonction des normes des véhicules et les autocaristes sont en colère.

Le transport routier de voyageurs mobilisé à Paris le 20 décembre

L’organisation patronale et la FNTR grognent contre la politique de la ville de Paris et circulation des autocars. Pour la profession, la ville de Paris stigmatise le transport routier par autocars et en concertation avec la FNTV, l’OTRE a décidé d’une journée de mobilisation le 20 décembre 2016 pour exprimer leur désaccord sur la tarification du stationnement des autocars et sur la politique de diabolisation du diesel.

Dans le communiqué, la profession ne remet pas en question l’axe de développement de solutions alternatives mais estime que la démarche doit être plus réaliste et en adéquation avec les moyens aujourd’hui mis à disposition. En attendant, une journée de mobilisation est programmée le 20 décembre à Paris.

Réclamations du transport routier de voyageurs

Concrètement, la profession veut des engagements de la ville de Paris sur :

  • «  Le respect des textes définissant les normes de véhicules à « faibles émissions », incluant les moteurs de norme Euro VI,
  •  La révision du calendrier fixant les interdictions de circulation des véhicules dont la norme est inférieure, 
en respectant un échéancier économiquement et technologiquement réaliste au-delà de 2020,
  •  La remise à plat de la politique du stationnement des autocars sur Paris et l’annulation de la hausse des prix du stationnement au 1er janvier 2017. »
  • Pour la profession, ces réclamations sont légitimes car rappelons que les autocaristes sont les vecteurs du tourisme et donc vecteur de l’économie de la ville de Paris.
  • 
L’organisation patronale précise que « Sans réponse à ces demandes claires, le constat sera fait que la maire de Paris n’a aucune considération pour un secteur d’activité dynamique, porteur d’avenir, d’emplois, maillon essentiel de l’économie touristique de Paris et engagé dans la transition environnementale.
Les professionnels en tireront les conséquences pour la mobilisation du 20 décembre 2016. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *