L’OTRE contre une hausse TICPE Gazole

hausse TICPE gazole

hausse TICPE gazole

L’OTRE contre une hausse TICPE gazole peut-on lire dans le dernier communiqué de presse de l’organisation patronale.

Dans le communiqué, l’organisation patronale des TPE et PME du transport routier rappelle que le secrétaire d’état aux transports avait annoncé le 13 septembre dernier que « la TIC sur le gazole serait vraisemblablement augmentée d’un ou deux centimes en 2017 pour combler le budget de l’AFIFT (Agence de financement des infrastructures françaises de transports). » alors qu’en 2015 ce dernier affirmait « qu’il n’y aurait pas de hausses fiscales sur le gazole pour le transport routier, en raison de la fragilité économique des entreprises du secteur. »

L’OTRE contre une hausse TICPE gazole

Pour reprendre l’argumentation d’Alain Vidalies de l’époque, l’OTRE pointe du doigt une situation inchangée pour les entreprises du secteur qui doivent faire face au dumping social et à une concurrence déloyale. De plus, l’OTRE argumente que cette hausse de TICPE gazole pénaliserait les entreprises de transport françaises en prenant en compte que les routiers étrangers ne se ravitaillent pas ou très peu en France.

Financement de l’AFITF, la proposition de l’OTRE

De nouveau, l’OTRE propose l’instauration d’une vignette de circulation des poids lourds dans l’hexagone pour le financement de l’AFITF. Pour l’organisation patronale, c’est le seul moyen de mettre à contribution les poids lourds étrangers. Pour conclure « l’OTRE rappelle que la fiscalité sur les transports routiers n’a pas vocation à financer massivement les autres modes de transports, mais bien à financer majoritairement l’entretien du réseau routier français qui se dégrade dangereusement.
 »

Pas de hausse TICPE gazole ?

Un porte-parole du ministre du Budget Christian Eckert a annoncé à l’AFP qu’il n’y aurait pas de nouvelle hausse du prix du carburant en déclarant « Il n’y aura aucun article dans le projet de loi de finances qui prévoit une hausse de la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE) au-delà de ce qui a déjà été voté ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *