Transport routier : la FNTR interpelle les candidats de l’élection présidentielle de 2012

C’est le 20 mars que la FNTR , dans un communiqué, a tenu à interpeller les candidats de l’élection présidentielles de 2012 sur les difficultés et sur les perspectives concernant le transport routier liées d’une part à la concurrence étrangère mais aussi aux coûts des marchés français par rapport au marché européen.

Tout d’abord, la FNTR a recensé les principales difficultés du secteur : l’emploi, la compétitivité et la mobilité durable.

Pour y remédier, la FNTR propose d’une part d’alléger le coût du travail pour permettre aux transporteurs de lutter à armes égales avec leurs concurrents européens. Pour la FNTR il faut aussi continuer d’encadrer le cabotage au delà de 2014 car la concurrence des pays de l’Europe de l’Est et leurs tarifs menacent fortement les entreprises françaises car il faut savoir que le coût allemand de l’heure de conduite représente 76 % du coût français, l’espagnol 65 % et le polonais 42 %.

Avec l’envolée des prix du carburant, la crise économique,  la concurrence étrangère, l’arrivée de la taxe poids-lourd (…), la réalité de terrain n’est pas optimiste pour le secteur et voilà pourquoi la FNTR a tenu à interpeller les candidats de l’élection présidentielles à quelques semaines du premier tour dans son communiqué intitulé « Elections 2012 : la FNTR dévoile son programme de campagne ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *