La représentativité de l’OTRE fait débat !

Représentativité de l’OTRE

La représentativité de l’OTRE fait débat par le biais de communiqués de presse. Pour rappel, La cour d’appel de Paris a annulé la représentativité de l’organisation patronale OTRE.

Représentativité de l’OTRE : UFT reproche à l’état de « fausser le dialogue social « 

Dans un communiqué de presse daté du 20 février, l’UFT revient sur la décision de justice concernant la représentativité de l’OTRE. Pour l’UFT, la présence de l’OTRE à la table des négociations n’a pas lieu d’être. Pour rappel, le Directeur général du travail a informé l’OTRE que la décision de justice n’entravait pas sa présence à la table des négociations. L’UFT estime que cette décision fausse l’objectivité concernant les dossiers de candidature à la représentativité qui seront donnés en juin 2017.

L’OTRE évoque un « acharnement stérile »

Dans un communiqué de presse, l’OTRE estime que la contestation de sa représentativité des fédérations patronales de la branche constitue un « acharnement stérile » qui ne peut être bénéfique pour les entreprises. L’OTRE estime qu’avant de contester sa représentativité les fédérations patronales doivent montrer patte blanche. Or d’après l’OTRE certaines fédérations « n’ont jamais répondu à une enquête de représentativité » et « ne détiennent aucune information écrite de leur reconnaissance par le Ministère du travail ».

Pour conclure, l’OTRE reste déterminée à défendre les intérêts des PME du transport routier. Elle annonce sa participation aux négociations collectives de la commission paritaire qui se déroulera le 7 mars prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *