Les professionnels du transport mobilisés sur le cabotage, travailleur détaché

Les professionnels du transport sont mobilisés sur le cabotage et le travailleur détaché. Pour rappel, la Commission européenne veut réviser les règles dans le transport routier. Ces règles (cabotage, travailleur détaché…) figureront dans le paquet mobilité pour un marché plus régulé. Le paquet mobilité est escompté par la profession cette année.

Concernant le paquet mobilité, la FNTR est sur le front. Le cabotage, le travailleur détaché et le repos en cabine on besoin d’un cadre clair.  L’OTRE de son côté a envoyé un courrier adressé aux préfectures, DREAL et DIRRECTE. Ce courrier a pour objectif de les alerter sur les dérives liées aux mesures européennes. 

Le cabotage doit être encadré

Pour commencer, la proposition faite par la Commission européenne en mai dernier ne règle pas le cabotage en chaine. Ainsi, les opérateurs peuvent traverser les frontières à plusieurs reprises sans inquiétude.
Pour la CGT « En supprimant les restrictions portant sur le nombre d’opérations de cabotages, et en réduisant la période de cabotage à 5 jours, beaucoup y voient une étape décisive vers la libéralisation complète des marchés nationaux du transport routier. »

La FNTR veut un cabotage plus encadré. Elle estime qu’il faut  » réduire la période de cabotage de 7 jours à 3 jours et d’établir une période de carence entre deux périodes de cabotage. »

Pour argumenter le problème lié au cabotage, l’OTRE se base sur une publication du CNR.  l’OTRE souligne la suprématie de la Pologne à l’international. De plus, elle précise que les opérations de cabotage polonaises ont été multipliés par 10 en 7 ans.

Le travailleur détaché : des contrôles à renforcer

Pour le patronat du transport routier, les contrôles doivent être renforcés sur le travailleur détaché. En effet, on observe une augmentation importante du nombre de travailleurs détachés en France (+46%). De plus, la tentation serait fore dans le secteur pour pallier à la pénurie de chauffeurs. D’après la FNTR  »

La question de l’application du détachement au transport routier de Marchandises et leur éventuelles dérogations est une des questions les plus disputée actuellement à Bruxelles.

La Commission Européenne propose de l’appliquer au 1er jour en matière de cabotage mais seulement au bout de 3 jours sur un mois civil pour le transport international. »

Pour conclure, dans le paquet mobilité escompté cette année, de nombreux points inquiètent la profession. Sur le cabotage, le travailleur détaché, il va falloir trouver des compromis acceptables pour tous.