Non au Dumping social et à la concurrence déloyale, première mobilisation à Rennes

Non au dumping social et à la concurrence étrangère

Non au dumping social et à la concurrence étrangère

La concurrence déloyale est l’un des maux des transporteurs routiers. Ce week-end, sur la rocade de Rennes (RN136), une centaine de routiers se sont mobilisés pour dire non au dumping social et à la concurrence déloyale. Suite à l’appel de l’OTRE Bretagne, des routiers du Finistère, du Morbihan et d’autres départements de Bretagne ont fait le déplacement pour montrer que les routiers sont décidés à se mobiliser sans attendre la conférence de presse de l’OTRE annoncée pour le 22 mars lors du SITL 2016.

Non au dumping social et à la concurrence déloyale

Au travers de cette manifestation (opérations escargot, blocage, ralentissement), les routiers ont tenus à pointer du doigt les coupables selon eux. Les chauffeurs étrangers des pays de l’est, les donneurs d’ordre et le cabotage illégal reviennent sur toutes les bouches. On pouvait s’en rendre compte sur les slogans que l’on pouvait lire sur les camions.

Le dumping social

Les transporteurs de l’hexagone sont confrontés aux transporteurs étrangers, principalement de l’est beaucoup moins cher (charges salariales et sociales du pays d’origine) et les entreprises françaises ne peuvent s’aligner sur les tarifs. Pour l’OTRE, ces entreprises et les donneurs d’ordre profitent du manque de contrôle du cabotage pour en abuser.

La concurrence déloyale

Pour lutter contre la concurrence déloyale, Christine Jaouën, présidente OTRE Bretagne, la profession attend du gouvernement « un réajustement des charges sociales et du coût de la main-d’oeuvre pour ne pas faire de la concurrence déloyale aux transporteurs français. ». L’OTRE préconise dans un premier temps un durcissement des contrôles pouvant aller jusqu’à l’immobilisation du véhicule en cas de cabotage illégal. La FNTR attend une révision des règles européennes sur le cabotage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *