Congé de fin d’activité, lettre ouverte au Premier Ministre

partenaires-du-transportLe 23 janvier dernier, les partenaires sociaux (FNTR, FNTV, FO Transports, UNOSTRA, TLF…) ont interpellés le Premier Ministre sur le congé de fin d’activité (CFA) dans une lettre ouverte. Le CFA suscite de nombreuses interrogations, notamment sur la participation de l’état. Les partenaires du transport sont favorable à une réforme du CFA en 2017 mais sont inquiets de l’absence de l’état lors des réunions.

CFA : lettre ouverte au Premier Ministre

Dans ce courrier, les partenaires sociaux rappellent les accords signés le 28 mars 1997 et le 2 avril 1998 entre le ministère des transports et les partenaires sociaux et patronales du transport concernant le congé de fin d’activité et précisent que ces accords qui ont permis embauches et départs anticipés à la retraite sont menacés par un amendement de la loi de finances de la Sécurité Sociale 2017 qui prévoit la taxation des régimes de pré-retraites au 1er janvier 2018.

Le 3 janvier dernier, le secrétaire d’état aux transports, Alain Vidalies a reçu l’ensemble des partenaires du transport et leur a proposé d’engager des négociations pour faire évoluer le dispositif CFA et de faire en sorte qu’il soit acceptable pour tous. Une première réunion a eu lieu mi janvier et les partenaires sont unanimes sur de nombreux points à éclaircir dont la présence indispensable d’un représentant de l’état. En effet, les partenaires du transports précisent que l’état est concerné puisque ce dernier est l’un des financeurs de ce dispositif.

C’est pourquoi ils demandent dans cette lettre ouverte un entretien au Premier Ministre pour « aborder les objectifs précis, la méthode et le calendrier des discussions ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *